top of page

La jeune femme observa son vol quand l’oiseau se transforma en eau brillante. La forme liquide tourna autour de la stèle avant de se changer en pierre cristalline. L’oiseau se dissout dans la stèle quand un éclair tomba sur la pierre. L’univers paisible et apaisant se transforma en enfer noir et menaçant. Un vent venu du fond de la forêt projeta un visage déformé par la colère qui s’avançait à toute vitesse vers elle comme s’il voulait la manger. Emma sursauta et se réveilla de son rêve.

 

- Là, du calme. C’est fini. Le songe est sorti. »

Emma Fontainre

Emma Fontaine est une série fantastique en cinq tomes (La découverte de Damian, Le choix de Noëlien, L’enseignement de Jérôme, Le secret de Thétis et La vision de Emma). Elle se déroule au cœur des Terres émergées. L’humanité vit avec un territoire limité après avoir connu la Vague, la montée des eaux et un effondrement de la société. Les hommes ont connu une guerre destructrice entre les 5G, des humanoïdes avides et les Bellum, un peuple né des déchets. Réduits à une vie simple et à un accès limité aux ressources naturelles, ils vivent avec l’espoir de retrouver les terres d’antan et de maintenir une harmonie entre les trois territoires des Terres émergées.

Présentation

 

Dans une époque indéfinie, l’Humanité s’est écroulée après avoir déchainé les quatre éléments contre elle. Le feu a propagé des incendies spectaculaires et ravageurs. L’air a déclenché des ouragans destructeurs. L’eau a soulevé des vagues scélérates et des tsunamis dévastateurs. La terre a provoqué des effondrements de terrains condamnant des villes entières à disparaître. Avec la rébellion des éléments et de la Terre, un nouveau peuple émergea au milieu du Pacifique, au sein du « Septième continent » où flottaient des milliards de plastiques. Les Bellum, des combattants nobles nés des déchets s’organisèrent avec pour mission, la restauration de l’ordre et du respect pour la Planète Bleue.

 

Face à eux, les 5G, des humanoïdes machiavéliques créés par les technologies et pour assouvir le désir de pouvoir des Hommes, voulaient assurer leur survie en épuisant et en transformant toutes les ressources de la Planète. Des décennies de combats conduisirent à la victoire des Bellum. Ces derniers avaient réussi à déposséder les 5G de leurs sources d’énergies et des biens matériels. La Terre n’était que chaos et seules quelques centaines de milliers d’êtres humains avaient survécu.

 

Pour restaurer une vie harmonieuse et enseigner l’humilité aux Hommes, les Bellum créèrent la « Vague », une montée des eaux exceptionnelles qui réduit la surface du sol à une île unique et précieuse représentant 0,1% de la superficie de la Planète Terre (soit 510 065 km2) [1]. Ils donnèrent aux Hommes la chance de se racheter avec une condition, celle de vivre en respectant la nature autour de La Vision. Cette Vision garantissait le développement des capacités des êtres humains, des éléments et des ressources naturelles autour des valeurs de Paix, Foi, Compassion, Joie et Gratitude.

 

A l’aube de ce nouveau monde, l’Humanité fit le serment de vivre en équilibre avec la nature en particulier, avec l’eau, l’élément le plus précieux de son Histoire. Selon le serment passé entre les Hommes et les Bellum, les eaux se retireraient au fur et à mesure des années et en fonction des comportements des communautés dans l’espoir de retrouver la totalité des terres émergées (148 millions de km2). A chaque nouvelle superficie gagnée, les Hommes découvrent de nouveaux outils de mieux vivre leur condition humaine et des secrets du fonctionnement de l’univers.

 

L’épopée d’Emma raconte la vie des êtres humains après la « Vague » et au sein des Terres Émergées. Pour organiser leur nouveau mode de vie, les Hommes ont créé l’Angerie, une institution en charge de veiller à la préservation des eaux et des éléments sur Terre. Après cinq générations et malgré des oppositions qui ont terni le bon déroulement de la Vision, les Terres émergées représentent désormais plus de 650 000 km2 avec la naissance de deux nouvelles îles et la réapparition d’une zone de désert. Elles sont divisées en trois territoires : le Nord est dirigé par Azazel dont la ressource principale est l’eau gazeuse ; le Sud regroupe des communautés auto-gérées et la zone de désert dont la ressource principale l’eau liquide sous forme salée ; et enfin, le Centre qui occupe la plus grande partie des terres et l’administration des deux nouvelles îles est régi par l’institution de l’Angerie en charge de l’eau solide et des sources d’eau douce.  

 

Notre histoire commence à Secretum, ville du Centre située à proximité de la frontière avec le Nord où vit une communauté obéissante et au service de son Suzerain, Bacillus. Dans cette bourgade paisible réside Emma, l’héroïne de l’épopée de Emma Fontaine.

 

 

 

 

Un roman fantastique dédié à la France

 

Emma Fontaine se situe en France – les Terres émergées. Les lieux, les sites et les villes sont des hommages aux richesses françaises. Dans le premier tome, le roman se déroule dans deux villes principales, Secretum à la croisée entre la ville d’Angers et de Segré et Pariseau, référence à la capitale française. Sont mentionnées Dunéaux, Nemoseau, Toutes-les-Eaux et Perpinéaux qui forment les aniciennes villes de Lyon, Clermont-Ferrand, Toulouse et Perpignan où l’Ovalie est omniprésente. Emma se rend aux Ocres de Rustrel situées dans le Luberon puis rencontre Sequana, le nom latin de la Seine et voyage dans le Pays d’Othe et dans la vallée de Tricasses. L’institution de l’Angerie est un hommage à Versailles dont la Galerie des Glaces et le Grand Trianon. Le Palais d’Azazel rappelle l’Arc de Triomphe, le Louvre et les jardins de Le Nôtre. La dernière épreuve mène Emma à Etretat et la célèbre aiguille du midi. Les autres tomes se déroulent dans de nombreux lieux français dont les îles polynésiennes (dans le quatrième tome).

 

La série rend hommage à la gastronomie française. Dans le premier tome, un des secrets des Anges et de l’énergie est le Fontevraud, ville à l’origine du macaron. D’autres mets sont introduits comme les pâtes d’Auvergne (les pâtes de fruits), les galettes de sarrasin (les crêpes bretonnes), la meringue, le pommé (réduction de pommes et pommes à cidre) ou encore, l’alicuit (ragoût d’origine gasconne). La suite des aventures célèbrera la baguette, les marrons glacés, le coq au vin, la soupe à l’oignon ou encore, le steak tartare mais aussi, l’approche culinaire polynésienne autour du poisson cru, du lait de coco et du poé (dessert sucré à base d’amidon et de fruits).

 

Plusieurs personnages, sites et références évoquent l’histoire et les éléments qui forment l’identité française comme les Napoléons dignes héritiers de l’Empereur français, Madame de la Fontaine et les fables de l’auteur, le Bateau ivre dont le lieu évoque la poésie de Rimbaud, le Bon René qui rappelle l’histoire des duchés d’Anjou et de Provence… Les Gravettiens évoquent l’histoire paléolithique de la France et les nombreux noms en latin ou référence à la mythologie gréco-romaine enrichissent le patrimoine lexical et hypertextes de la série. Enfin, Emma porte le nom de Du Patys qui renvoie au domaine où a vécu Hervé Bazin et nommé « La Belle Angerie » dans Vipère au poing créant un lien avec l’institution L’Angerie, nom choisi pour désigner le regroupement des Anges… Autre enjeu clé du roman.

 

 

[1] Pour repère, la superficie de la France métropolitaine est équivalente à 551 695 km2.

bottom of page